• Voilà un retour, peut-être temporaire, peut-être régulier je ne sais pas encore.

    Mais vu les circonstances actuelles de vie confinée je me suis dis pourquoi ne pas essayer de recommencer à poster des articles ,

    liés à certains de mes états d'âme avec en prime , certaines tentatives de les matérialiser par une image si possible.

    Voilà la première émotion qui me taraude l'esprit.

     

    Mélancolie

     Mélancolie, partenaire d'un temps lointain, plaisir caché et parfois malsain, disparue dans les abysses de mon esprit un peu fatigué depuis un certain temps alors pourquoi réapparaît tu au moment inopportun et des plus critiques pour moi. 

    Coronavirus, ne l'écoute pas, ne l'entend pas, éloigne-toi de ce fléau qui pourrait te remettre en route vers de nouvelles péripéties, vers une aventure malheureuse et des plus ouverte et non confinée en mon for intérieur, pour le pire des scénarios : la remise en route de sombres pensées, un chemin tortueux, un désir de rien, une cavalcade d'images plus éteintes les unes que les autres.

    Alors je te prie, reprend ton chemin de mon indifférence, retourne vers ton errance infinie, cherchant désespérément une autre proie solitaire et désabusée mais tout comme ce coronavirus reste éloigné de mon corps et surtout de mon esprit déjà occupé par d'autres soucis de santé, mais aussi de problèmes administratifs et juridiques auxquels on ne s'y attend pas.

    Mélancolie amie d'un temps lointain, complice de mes pensées les plus tristes et les plus amères, complice de mes pas de vie que tu m'as obligé d'assécher, de mettre définitivement en jachère ce terrain glissant et boueux malgré une âme accrochée à la vie et aux efforts bienveillants pour m'éloigner de toi ; je parle d'éloignement, car impossible de parler de séparation même si on peut se détourner de ton attachement fort et je dirai parfois déloyal, car ton emprise pouvait m'apparaître si attractive et agréable à une fausse, apparente sérénité. 

    Je me mets un peu en veilleuse dans l'écriture de ton nom, dans l'explication de cet attachement nocif et culpabilisant d'une vie meilleure, mais je reviendrais vers toi avec d'autres mots et aussi d'autres pensées.


    votre commentaire
  • Bonjour,

    Voilà je crois que c'est ici que mon activité de blogger va prendre fin. Je ne sais plus quoi partager avec les autres sur internet. Je pense qu'après quelques années les choses changent à l'intérieur de soi  Je dois plus me préoccuper de ma santé et c'est une chose que je ne peux pas toujours partager sur le net. Un, cela n'est pas toujours très gai , deux cela ne fait pas avancer le schmilblik. Alors j'irai voir comment vous allez , parfois je vous laisserais un message. Je sens néanmoins qu'une page se tourne à l'intérieur de moi, j'ai plus envie de retrouver la vie réelle avec un partage direct avec les autres, les yeux dans les yeux et le son d'une voix qui résonne un peu car de plus en plus le bruit disparaît de ma vie.

    Voilà je ne vous oublie pas pour autant , car jamais je ne remettrais en question ce chemin effectué en votre compagnie depuis toutes ces années .
    Merci peut-être à bientôt Bisous à tous

    Dominique yes 


    7 commentaires
  • Bonjour ,

     

    Voilà, mon anniversaire approche et je dois dire que je pensais que cette année serait différente de la précédente ; hélas l'ambiancc n'est pas meilleure et les choses ne s'arrangent pas comme je l'aurais souhaité.
    Depuis plusieurs mois je vis un conflit avec une de mes soeurs sans plus en connaître la raison .Mais peu importe je ne comprends plus bien les gens qu'ils soient de ma famille ou non.
    Puis j'ai fini par accepter une citation que j'ai lue , il y a quelques jours : "Une citation très appropriée : Il arrive un moment où il faut arrêter de traverser des océans pour des gens qui ne sauteraient même pas une flaque d'eau pour vous. Vous êtes en effet, et je vous l'ai souvent dit, le bon samaritain de service, et il arrive que ce soit à votre détriment. Ce n'est pas que vous cherchez à y gagner quelque chose, mais un peu de reconnaissance ne fait de mal à personne. Or il se trouve que, souvent, les personnes que vous aidez gentiment se conduisent mal avec vous..." Et oui cela m'a fait admettre définitivement que sa famille on ne l'a choisi pas mais que l'on doit apprendre à cohabiter avec. Je pense que les différences entre ma soeur et moi en tant que vision de la vie seront un frein à une  réconciliation digne de ce nom.

    Et puis comme je le dis j'ai terminé ma quinzaine du blanc ( contrôle médical)

    Je suis inquiet car ma spécialiste m'emmène sur le chemin d'un plus en matière de soin et d'importance en matière d'hospitalisation.
    Est-ce qu'un manque de souffle peut se réparer par l'arrivée d'un nouvel organe à l'intérieur de soi ?Peut-on spéculer sur le décès d'une autre personne pour peut-être aller mieux soi même ? Je sais que peut-être c'est ma dernière chance de ne pas voir le souffle de ma vie partir peu à peu et m'asphyxier lentement et m'oppresser  les muscles respiratoires. Mais es-ce que le jeu vaut encore la chandelle à l'âge ou je me trouve dans la vie. J'espère trouver bientôt la réponse car je dois prendre la décision d'ici peu d'aller voir ce pneumo-chirurgien dans une des plus importantes clinique de notre pays.
    Voilà une année n'est pas l'autre mais je sais aussi qu'une décision peut me conduire vers un mieux être ou tout simplement comme quelques amis avec qui je partageais nos séances de kiné  vers le néant absolu et le vide pour les autres .Mais qui peut prétendre manquer un jour à des personnes de ce monde ?

    Voilà pour cet article je vous promets que l'autre sera plus en accord avec ce que je souhaite parler : notre époque, et les moyens de nous en sortir malgré les différences de pensées entre les différentes générations.

    Bon Dimanche a++ 

    Bisous Dominiqueyes cool


    4 commentaires
  • Noel, Noel...

     

    Bonjour ,

    Noël arrive à grands pas.Comme chaque année on achète un sapin, on place les boules , les guirlandes et on ripaille le 24 au soir et le jour même. Voilà une fête qui ne se démodera pas ou ne disparaîtra pas avant bien des décènies. Chaque année on a l'impression de revivre les mêmes choses, d'entendre les mêmes chants et pourtant l'année écoulée nous a apporté son lot d'émotions plus ou moins importantes , plus ou moins heureuses ou douloureuses.Mais quoiqu'il se soit passé durant cette année, Noël est toujours bien présent dans nos coeurs et nos souvenirs .
    Je vous souhaite à tous et toutes qui passaient chez-moi, sur ce blog de joyeuses fêtes de fin d'années

    Noel, Noel... 

            

     

     

    .
    Bisous a++ Dominiqueyes


    6 commentaires
  • Bonsoir,

    Je n'avais pas remarqué qu'il y avait déjà autant de temps que j'avais pondu un article .Ah zut je me trompes de fête On n'est pas encore à Pâques, mais à la Toussaint.
    Il y a des jours malgré nos efforts  on n'arrive pas à penser  à autre chose qu'à des personnes disparues et qui ont comptées pour nous. Ce sont ces souvenirs qui souvent me font stagner dans la vie, mais c'est ainsi pour moi et je m'accepte avec cette difficulté.
    Ces images viennent obscurcir ma vision optimiste de la vie et me faire croire que les beaux jours sont vraiment derrière moi.
    Alors bientôt sera un autre jour.
    Bonne soirée 
    Bisous a++


    6 commentaires