• Bonjour,

    Il y a quelques années, peu de temps avant la chute du mur de Berlin, une sorte de cassure s'est faite  en moi, une espèce de changement imminent du monde dans lequel je vivais. Hélàs, je ne pensais pas que cela prendrait une telle ampleur. Que de folies meurtrières ces derniers temps. Entre un ressenti et une telle réalité de changement ça je n'y avais même pas songé.
    Que de pays meurtris par la folie des hommes .Alors pourquoi, tant de haine, tant de pouvoir espéré et pourquoi, un tel retour en direction du Moyen-âge .Bien sur j'exagère sans doute, mais c'est vraiment l'impression que cela donne : les riches et les décideurs d'un côté, les pauvres et déshérités de l'autre et au milieu la barbarie pour y arriver. Quelle tristesse de voir cela , quelle honte pour l'homme dit démocrate.
    Ici chez-nous en Belgique on ne recherche qu'à faire des économies (L'état belge )
    qu'en appauvrissant les plus démunis et même en culpabilisant les malades en essayant de surcroit de les faire " payer " un droit à la maladie, ou une obligation à reprendre le travail.
    Si cela n'est pas une forme de retour à une sorte d'asservissement du plus faible par le plus fort alors là je n'y comprends plus rien.De même pour le travail, on dit que l'on part vers une flexibilité des horaires, mais n'est-ce pas un moyen d'obliger les gens à travailler comme les patrons le veulent . Et plus encore le pire c'est de manipuler les gens en leurs faisant croire à une meilleure qualité de vie.

    Que de tristesse de ressentir une telle récession, non pas exclusivement économique, mais aussi et surtout humaine.
    Il faut continuer, c'est sur, mais néanmoins j'ai une pensée pour les jeunes qui auront pas mal d'épreuves à affronter dans un futur proche.

    Bonne fin de semaine à tous , et une pensée particulière pour ces gens du midi , ces gens qui en principe respirent la joie de vivre, je voulais parler de ces niçois et niçoises disparues "gratuitement". 
    Bisous a++


    8 commentaires
  • Bonjour ,

    Voilà le mois de mai arrive et j'espère qu'avec lui , enfin le printemps s'installera et viendra réchauffer nos os endoloris par cette humidité persistante et lassante.
    Avec le premier mai arrive la fête du travail. Est-ce bien encore une fête ou pour beaucoup d'entre-nous l'illusion que le travail donne encore beaucoup de satisfactions et d'entrain chez les gens. 
    Depuis quelques décènies, on le maltraite, on le brade à petits prix en faisant croire que c'est dans l'intérêt de la nation . Mais les gens souffrent de plus en plus alors que d'autres continuent d'augmenter leurs bénéfices. Oh je sais cela n'a plus beaucoup d'impact de parler d'injustice sociale , même les syndicats ne croient plus dur comme fer en leurs actions. Mais je sens mon pays , probablement l'Europe , revenir tout doucement aux siècles antérieurs. , le patronat dominant une classe ouvrière blessée et meurtrie dans son fort intérieur.
    Oh je ne referais pas le monde, mais c'est simplement le fruit d'un constat que je vis au quotidien. Une des kinés qui me soigne à l'hôpital a un jour dit à nous ses patients,(car nous faisons nos exercices en groupe) que ceux qui coûtaient chers à l'état c'était les personnes qui ne travaillaient pas : en gros les chômeurs et les gens sur la mutuelle.

    Est-ce digne d'une soignante ? A chacun d'y répondre moi j'ai ma réponse.
    Voilà justes quelques mots sur la fête du travail qui pour moi n'est plus que le pâle reflet d'une époque moribonde et qui je l'espère connaîtra des jours meilleurs.

    Bon weekend à tous 

    Bisous Dominiqueyes

     

    Merci Lelette


    12 commentaires
  • Bonjour,

    Voilà ces événements récents ont eu pour effet de réveiller certaines choses en moi que je croyais réglées . Je ne m'étendrais pas évidement sur le sujet, mais j'ai compris que les fers de "lance " de l'éducation que j'ai reçu ne correspondaient vraiment plus au monde actuel, mais cela m'a permis aussi de savoir que les quelques années qui me restent à passer sur cette terre seront paradoxalement plus calmes intérieurement , car j'ai perçu les bribes de réponses que je cherchais en moi.Ce sera la dernière croisade pour moi-même. Je sais aujourd'hui qu'on peut passer au-dessus de certains comportements de ses proches sans avoir l'impression de devoir leurs pardonner le mal qu'ils m'ont volontairement ou involontairement fait.Chacun a des valeurs et membres de la famille ou pas si elles ne correspondent pas à ce que l'on pense soi-même cela entraîne des conflits qui seront ou non exprimés , mais le plus complexe à comprendre ce sont les raisons qui poussent certains à manipuler l'autre au sein d'une famille ou pas. Cette manière d'agir comporte généralement de la jalousie ou un désir prononcé pour le goût du pouvoir.
    Hélas pour le bien ou non on ne m'a pas appris à me protéger de ce sentiment là émanant des autres..
    Demain est un autre jour et laisser certaines personnes derrières moi sera ma dernière difficulté pour trouver un peu de quiétude sur cette terre sans devenir pour autant hermétique aux autres et certainement pas à leurs bienveillances.

    Bon weekend

    Bisous Dominiqueyes 


    5 commentaires
  • Bonsoir,
    Il pleut sur Bruxelles des larmes de détresse,
    des larmes de désarroi 
    des larmes de sang pour les familles endeuillées par la haine d'autres humains qu'on ne peut plus considérés comme tels.
    Bruxelles , tout comme Paris,  a été victime de l'horreur , de l'effroi ,de scènes 
    apocalyptiques et de peurs que le temps , je l'espère , permettra à ces personnes de les estomper.
    Après cette pluie incandescente , indécente pour le genre humain, espérons que le beau temps reviendra sur notre pays et que le soleil réchauffera de nouveau le coeur de nos concitoyens pour que l'amour triomphe de la haine, pour que la vie reprenne un peu plus chaque jour une vigueur nécessaire pour combattre ces injustices , ces horreurs  que d'autres nous apportent. 

    Bon courage à mes concitoyens bruxellois pour le deuil qui les frappent et pour cette journée qui restera chez-nous dans la mémoire collective.

    Que la pluie des sanglots cesse et fasse place de nouveau à un sourire de paix et de sérénité....

     


    3 commentaires
  • Bonjour,

    Voilà, depuis des années j'ai vécu avec l'idée que la différence sous quelques formes que ce soit , pouvait déboucher exclusivement sur une richesse intérieure et un monde meilleur.Les choses auxquelles je croyais et pour lesquelles je me battais finissent aujourd'hui par s'éclipser peu à peu et se muer en un bruit sourd menant à l'indifférence pour laquelle on n'est pas toujours à même d'y être confronté.
    Je ne prend juste l'exemple que de la valeur familiale. La différence entre les membres étaient nécessaires voire même agréable à partager. Puis peu à peu certaines différences aux niveaux des valeurs que l'on prônait se sont envolées et passées vers un conflit de valeurs entre les membres d'une même fratrie. On ne partage  plus , on veut imposer coûte que coûte son sens des idées , son pouvoir, que nos différences intellectuelles  mettent en avant. Cela entraîne inévitablement des conflits, des jalousies, pouvant conduire  à la vengeance , à la perpétuelle petite douleur morale que l'on pourra faire à l'autre. C'est vraiment dommage. Je suis bien évidement déçu par l'attitude des miens , et je me surprend à penser que je me conduis inexorablement vers une forme d'indifférence que l'injustice familiale m'a amenée.

    Hélas ce qui se passe au sein de la structure familiale se développe aussi et se vit dans le monde extérieur. En politique, entre les différentes religions le culte du pouvoir et "du mérite" font des ravages sur le genre humain. Enfin humain ???
    Les guerres de religion, les guerres de pouvoir entre nos chers politiciens, la guerre des nerfs, continuent à renforcer les injustices sociales , mais surtout à donner l'impression aux gens qu'il vaut mieux s'en foutre et vivre sa vie comme on peut car on ne peut rien faire contre la force des canons, ni la force du pouvoir en place. L'indifférence est là et bien là.
    Dieu merci, je peux encore me raccrocher à l'amitié de certaines personnes et aussi à la musique qui est tout comme le monde de l'image une de mes passions.
    L'être humain me rend moins heureux aujourd'hui dans son ensemble que certaines choses effectuées par des gens que je peux aimer sans trop me poser de questions.

    Voilà je vous souhaite un bon weekend 

    Bisous à vous tous yes

    Pensées spéciales pour mon amie Lelette.cool


    2 commentaires